Juin, Cœur Sacré

Le cœur est bien sûr le lieu symbolique de la générosité et de la foi, par opposition au cerveau, hébergeant la raison. Le cœur est aussi symbole de la vie humaine, sacrée par nature. Ainsi, par dessus tout, le cœur de Jésus est sacré, c’est pourquoi je le célèbre et je l’adore.

Dévoilant son cœur Jésus manifeste son amour et sa miséricorde inconditionnels, guérissant mes excès d’orgueil, de cupidité, ou d’opportunisme. Alors je me laisse toucher par le cœur de sa prédication – Je suis le chemin, la vérité, et la vie – qui appelle ma conversion, convoquant la fraternité et la justice entre tous.

Jésus, source de vie, après les pires douleurs de la Croix, de ton côté blessé ton Cœur a fait jaillir l’Église mère des vivants.

Origine

Le culte du Cœur Sacré de Jésus invite à l’adoration du Très Saint Sacrement et à la prière du chapelet dans la forme qui inclut les textes des mystères du Rosaire de Marie associés à de multiples promesses de grâces. Cette dévotion est née en France au XVIIème siècle, « Espoir et salut de la France », pourtant elle prend ses racines dans les pensées des Pères de l’Église qui en ont exprimé le sens dès les premiers siècles. A la lumière de la connaissance de la résurrection ils étudient les récits de la crucifixion et y relèvent le passage mentionnant la plaie de Jésus frappé d’un coup de lance par un soldat romain. Ils voient dans le sang et l’eau jaillissants du corps meurtri la source véritable capable de combler la soif spirituelle de tous les hommes espérant la venue de Jésus en gloire, assoiffés qu’ils sont de justice. L’eau vive jaillissant du « Cœur de Jésus » fait renaître à la vie nouvelle ceux qui « l’adorent en esprit et en vérité », c’est-à-dire de façon sincère et loyale, de tout leur être.

Sacré-Cœur de Jésus, Sanctuaire du Christ-Roi, Almada, Portugal

Au fil des siècles la dévotion sera encouragée par nombre de consacrés, canonisés ou non, qui rédigèrent de belles prières au Sacré-Cœur de Jésus. La liste est longue pour qu’ils soient cités, sauf peut-être –

– Sainte Marguerite-Marie Alacoque [1647-1690, religieuse Visitandine au couvent de Paray-le-Monial, Ordre issu de Saint François de Sales et de Sainte Jeanne-de-Chantal]. Au cours de plusieurs visions Christ lui révéla douze promesses relatives à l’adoration du Saint-Sacrement
– Saint Jean Eudes [1601-1680] qui établit en 1672 la fête du Sacré-Cœur dans ses instituts. Tous deux fixèrent le culte qu’on connaît aujourd’hui.

En 1702 le pape Clément XI permit aux religieuses de la Visitation la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, puis en 1856 le pape Pie IX étendit le culte au sein de toute l’Église universelle à travers le monde, assignant le mois de juin à cette intention.

 

Invitations récentes

« J’invite tous les fidèles à poursuivre avec piété leur dévotion au culte du Sacré-Cœur de Jésus, en l’adaptant à notre temps, pour qu’ils ne cessent d’accueillir ses insondables richesses, qu’ils y répondent avec joie en aimant Dieu et leurs frères, trouvant ainsi la paix, entrant dans une démarche de réconciliation et affermissant leur espérance de vivre un jour en plénitude auprès de Dieu, dans la compagnie de tous les saints (cf. Litanies du Sacré-Cœur). »

Jean-Paul II, extrait de la Lettre adressée aux pèlerins de Paray-le-Monial, 1999

Sainte Faustine

 

 

 

 

 

« Père éternel, je t’offre le corps et le sang, l’âme et la divinité de ton Fils bien-aimé Notre-Seigneur Jésus-Christ, pour nos péchés et ceux du monde entier. Par sa douloureuse Passion, aie pitié de nous. »

Sainte Faustine, canonisée le 30 avril 2000, Chapelet de la miséricorde divine, 1936

Prions

Jésus, Parole incarnée, merci ! Par ta vie tu m’as fait connaître le Père et son amour pour moi qui délivre ma conscience de ses angoisses ; par ta crucifixion je sais pourtant que le Père n’épargne rien, même le Fils venu me proposer sa rencontre ; par ta mort préférée à la négation de Fils de Dieu tu témoignes du réalisme de ton enseignement ; par ta résurrection tu induis le rayonnement de ton message jusqu’à moi et tu m’offres la vie éternelle et véritable.

Toi pour qui Jésus paraît absent de ce monde, même si ta réticence surpasse ton humilité, viens rencontrer Christ ressuscité, viens le reconnaître, et repars en paix.


En savoir +

Cette année 2017 la liturgie du mois de juin va culminer avec le fête du Sacré-Cœur de Jésus… le 1er juillet.

Sanctuaire du Christ-Roi à Almada, Portugal https://fr.wikipedia.org/wiki/Sanctuaire_du_Christ_Roi

Lettre apostolique de Saint Jean-Paul II sur le Rosaire de Marie http://www.rosaire-de-marie.fr/lettre-de-jean-paul-2-sur-le-rosaire.htm

Résumé historique et théologique : http://www.spiritualite-chretienne.com/s_coeur/resume_a.html